Journée d’étude: La Grande Guerre au prisme des sciences humaines

À l’heure de la célébration du centenaire de la fin de la Grande Guerre, cette rencontre organisée le 5 décembre 2018 par l’Université de Corse Pascal Paoli à Corte se propose d’illustrer l’apport des sciences humaines à l’étude d’un conflit et d’une période qui ont radicalement modifié l’ordre politique et économique, les structures sociales, démographiques et culturelles européennes, mondiales dans bien des cas.

De façon conjointe, il s’agira de présenter l’ouvrage issu des actes du colloque intitulé « La Grande Guerre vue de Méditerranée. Représentations et contradictions », organisé en partenariat par l’UMR LISA, l’Association Italiques et le Conseil de la Langue Corse (novembre 2014). De par la variété des méthodologies, la diversité des problématiques et des thématiques abordées, cet ouvrage illustre parfaitement le caractère interdisciplinaire de la journée.

Avec la participation de (par ordre alphabétique) : Bianchi Nicolas (Université Paul Valéry – Montpellier), Carile Paolo (Université de Ferrare), Cheymol Marc (Agence universitaire de la Francophonie), Fonvielle Stéphanie (Aix-Marseille Université), Garnier Bruno (Université de Corse Pascal Paoli), Gendreau-Massaloux Michèle (Académie des sciences), Géa Jean-Michel (Université de Corse Pascal Paoli), Rey Didier (Université de Corse Pascal Paoli) Villagordo Éric (Université Paul Valéry – Montpellier).


Si l’historiographie a produit sur l’événement une somme gigantesque d’analyses et de publications, le premier conflit mondial constitue aussi pour les autres sciences humaines un champ de recherche et de réflexion privilégié d’où ont émergé de nombreux travaux qui, au même titre que les recherches des historiens, permettent de mieux comprendre l’aspect social et situationnel, la façon dont la société française a investi la mise en scène et l’imaginaire, le souvenir et les formes mémorielles de 14-18.

Dans une perspective interdisciplinaire, et tout en réaffirmant ce que la Grande Guerre possède de sens historique, l’objectif de la journée est d’examiner quelques-uns des enjeux et des modalités qu’offrent les approches littéraire, linguistique, artistique, esthétique ou sociologique de l’événement.

À partir de témoignages écrits, de matériaux littéraires, de sources épistolaires, de données sémiologiques, les intervenants questionneront le confit, ses implications et ses effets sous l’angle des sciences de l’éducation, de la littérature contemporaine et comparée, de l’analyse du discours, de la linguistique de l’écrit et de l’analyse de l’image. En dehors de leur objet propre, les communications permettront de réfléchir sur la valeur et la portée des interprétations et des hypothèses issues des différentes sciences humaines appliquées à la Première Guerre mondiale et confrontées au discours historiographique sur le conflit.


Programme de la journée
5 décembre 2018

9h-9h15
Accueil des participants

9h15-9h30
Discours d’ouverture
Marc Muselli, vice-président Recherche de l’ Université de Corse Pascal Paoli
Jean-Michel Géa, UMR 6240 LISA, Université de Corse Pascal Paoli, responsable scientifique

9h30-10h
Les Compagnons de l’Université nouvelle, les réformateurs de l’école unique sortis de la tranchée
Bruno Garnier, UMR 6240 LISA, Université de Corse Pascal Paoli.

10h-10h30
Ratures de guerre. Les soubresauts de l’écriture épistolaire de Poilus peu-lettrés
Stéphanie Fonvielle, Centre Norbert Élias, Aix-Marseille Université

10h30-10h45
Pause

10h45-11h15 La Grande Guerre en débat dans les revues florentines
Paolo Carile, Université de Ferrare

11h15-11h45
Rire contre ? Rire avec ? Nature et fonctions du discours parodique dans les journaux de tranchées
Nicolas Bianchi, EA RIRRA 21, Université Paul Valéry-Montpellier

11h45-12h
Discussion avec la salle

12h
Pause déjeuner

14h-14h30
La Grande Guerre vue de Méditerranée. Représentations et contradictions
Marc Cheymol, Agence Universitaire de la Francophonie 

14h30-15h
Lettres de guerre et écrits pacifistes chez Giono : la déconstruction de l’éthos héroïque
Jean-Michel Géa, UMR 6240 LISA, Université de Corse Pascal Paoli

15h-15h30
La représentation de la Grande Guerre en bande dessinée : de l’aventure au travail de mémoire
Éric Villagordo, EA RIRRA 21, Université Paul Valéry–Montpellier

15h30-15h45
Pause

15h45 -16h15
Didier Rey (titre de la communication en attente)

16h15- 16h30
Pour connaître le passé, ré-unir les humanités
Michèle Gendreau-Massaloux

16h30-16h50
Discussion avec la salle

16h50 -17h30
Conclusions